quelques conseils pour vérifier une moto

Le fameux jour de la visite est enfin là, vous souhaitez vérifier les composants de la moto sans réelles connaissances… Rassurez-vous, voici nos recommandations pour vérifier facilement et rapidement certaines fonctionnalités indispensables à la bonne qualité de votre future moto.

Vérifier les pneumatiques de la moto

L’état général d’un pneumatique passe par la vérification de l’usure et la pression des pneus.

Des témoins d’usure sont présents sur le flanc des pneus, illustrés sous forme d’une flèche, d’un triangle ou du logo de la marque. Lorsque la profondeur mesurée des rainures est supérieure ou égale à un millimètre, il est nécessaire de remplacer le pneu en question. En revanche, il n’est pas essentiel de changer l’ensemble des pneumatiques simultanément.

Pour une vérification fiable, mesurez la pression sur pneus froids. La chaleur augmente de 200 grammes la pression réelle. A long terme, il est nécessaire d’évaluer leur pression en amont d’un long trajet, d’une balade en duo ou d’un trajet sur autoroute ; dans le dernier cas ajoutez 0,3 Bar soit 300 grammes à la pression normale mais ne dépassez pas la pression maximale supportée par le pneu, indiquée sur le flanc. Enfin, pour gonfler vos pneus, utilisez de l’air pour garantir la bonne santé de vos pneumatiques.

 

Et ne pas oublier de vérifier le système de freinage !

Tout comme les pneumatiques, le disque de freinage possède une méthode de mesure. Il suffit tout simplement de mesurer l'épaisseur du disque, si ce dernier atteint 3 millimètres, il est nécessaire de le changer. En effet, sa taille standard est entre 4 millimètres et 4,5 millimètres.

Les jeux de plaquettes favorisent l’usure du disque, il est commun de changer de disque tout les 4 à 5 jeux de plaquettes. Vous constatez son usure lorsqu’il a perdu entre 10% et 15% de son épaisseur initiale. Choisissez avec précaution les plaquettes afin qu’elles soient en adéquation avec le matériau du disque, des plaquettes en métal s'accordent avec un disque en inox ; si le disque est en fonte, vous choisirez des plaquettes organiques.

 

Le visuel c’est fait, mais qu’en est-il de l’administratif ?

La partie administrative de la moto passe par deux phases.

En amont de la rencontre, il nécessaire d’obtenir une copie du certificat d’immatriculation afin de se renseigner sur le type d’assurance qui convient au modèle ; il permet de vérifier la fiabilité de l’offre en s’assurant qu’il ne s’agit pas d’une moto gagée ou volée grâce au service en ligne du ministère de l'intérieur.

Il est utile également lors de la rencontre pour comparer le numéro d’identification rédigé dans la rubrique E du certificat et celui indiqué sur la moto. Enfin, il vous suffit de contrôler que le numéro de série corresponde à celui inscrit sur la moto, au niveau du châssis, de même que sur la plaque constructeur. Afin d’effacer les derniers doutes, demandez les factures d’entretien, les kilométrages et les noms des propriétaires de la moto.

 

"attention, demandez à réaliser la rencontre à l’adresse mentionnée sur la carte grise pour garantir la fiabilité de l’offre et du vendeur. et vérifiez que la moto est assurée avant l’essai sur route !”

 

La vérif’ est complète mais ce n’est pas encore fini, il faut la tester

Lors du test de démarrage, il est essentiel que la moto soit froide afin de détecter les anomalies et que ce soit vous qui la démarriez. Dès que vous sentez que le moteur arrive à température normale, accélérez fortement pour tester que ce dernier fonctionne parfaitement. Testez par la suite les freins avant puis arrière (attention en cas de route mouillée !). Jouez également avec l’embrayage pour vérifier qu’il n’y ai pas de craquements entre chaque changement de vitesse. Enfin, vérifiez la bonne tenue de route en réalisant quelques slaloms et freinages appuyés

 

Comment choisir une moto qui vous convient

Le choix d’une moto se fait selon quelques critères. Le plus important est votre besoin, pour quelle occasion allez-vous l’utiliser ? de manière quotidienne ou bien simplement le weekend. Estimez également le poids de la moto en fonction de votre taille et de votre budget consacré à cet achat, à savoir le prix de la moto, l’assurance, les équipements et l’essence.

Le suivant est la puissance que vous souhaitez avoir. Pour les moins expérimentés, une puissance raisonnable sera plus approprié qu’une moto avec une puissance élevée car moins facile à manier. Il faut savoir que la puissance de la moto influence à la hausse le prix de l’assurance.

Et enfin sélectionnez le modèle, pour cela renseignez-vous et trouvez celui qui vous séduit, le choix est très large. Vous avez les basiques, les roadsters, les trails, les routières, les grands tourisme, les sportives, les customs, les vintages, les supermotards, les trials & cross & enduros et les side-cars & les trikes.

Publié par Benjamin M. le 20/05/2019

accompagnez

Avec MOTOCCAZ, devenez ambassadeur !

Faîtes profiter la communauté de votre expertise moto contre rétribution !

En savoir +